Steve VM © 2016      

Biographie

Issu d'une famille portée sur l'art et la musique, je grandis dans le quartier du port de Nice et découvre le piano à 5 ans grâce à mon frère Gérôme, pianiste, qui me donne les premières bases et le gout pour la musique classique, et grâce à mon père, Jean-Yves, artiste peintre, qui dès mes dix ans a su me convaincre de commencer à prendre des cours de piano.

 

           C'est à l'académie Bouchon, rue Barla à Nice, que je commence le solfège et l'apprentissage du piano pendant 2 ans avant de commencer les cours privés avec Richard Resseguier (pianiste et compositeur), professeur à l'école de musique Franz Liszt, Bd Stalingrad. C'est pendant trois ans, grâce à lui, que je découvre la passion et l'amour de la musique, et c'est à cette même époque que je commence à écrire mes premières compositions.

 

En 1996, je poursuis mon apprentissage du piano avec Carole Guglielmi, à la rue Lespentes, à Nice. C'est au fil de ses 5 années que j'ai vraiment découvert l'immensité du répertoire classique, que j'ai travaillé énormément d'œuvres qui ont nourri mon inspiration et bien sûr enrichi mes compositions. C'est aussi à cette même époque qu'est née ma passion pour Bach, Chopin et Beethoven, mes compositeurs préférés.

 

En 2000, c'est pour pouvoir continuer mes études de vente et réussir mes examens, que je décide d'arrêter de prendre des cours de piano. Paradoxalement, c'est à cette même époque que je rentre dans une période intensive de composition qui durera deux années, au cours desquelles, je me vois contraint de rentrer dans la vie active et de gagner ma vie en partageant mon temps entre petits boulots le jour et composition la nuit.

 

C'est aussi en 2000, que je suis employé d'un restaurant sur le cours Saleya à Nice, ou j'ai fais une rencontre incroyable qui a été déterminante pour mon avenir musical...

 

Alors que je me rends tous les jours au travail, j'aperçois en face de l'établissement ou j'ai été employé, un pianiste jouant sur un petit piano au pied de l'église du cours Saleya.

Je n'en revenais pas! Des lors, je n'attendais qu'une chose, c'était de prendre ma pause pour lui demander, le temps d'un morceau, si je pouvais connaître cette liberté qu'est celle de jouer en pleine rue.

 

Il ne tarda pas à m'inviter à jouer sur son piano. Je pris alors un immense plaisir à interpréter quelques-unes de mes œuvres avant de devoir reprendre mon travail au restaurant. C'est ainsi que commence à s'installer une sorte de rituel entre nous. Tous les jours à ma pause, j'avais droit à un moment d'évasion sur son piano avant de reprendre ce travail qui avait de moins en moins de sens à mes yeux.

 

Jusqu'à ce qu'un jour Pierre (le pianiste du court Saleya) me propose de travailler avec lui dans la rue au quotidien. Une proposition que je n'ai pu refuser, tant la tentation était grande de troquer les ordres d'un patron exigeant contre la liberté et les applaudissements d'un public toujours nouveau.

 

Commence alors une période d'épanouissement total dans la musique et dans la vie de concert, de rencontres, du temps pour composer et de voyages musicaux à bord de son camion à travers l'Europe. Avec le piano, j'ai pu donner des concerts de rues partout en France, en Suisse, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Pays-Bas, en Autriche, en Belgique.                  

 

Fort de cette expérience, je décide alors de reprendre l'idée seul et je m'organise pour continuer avec le piano familial pour jouer dans les rues de Nice.

 

Au même moment, je décide de reprendre les cours pour me perfectionner au niveau du solfège et de l'harmonie. Je rentre au conservatoire régional de Nice pour trois années, pendant lesquelles je conjugue cours et concerts professionnels à :

 

        Paris (Thalic théâtre), Marseille (théâtre de La Criée), Nice (théâtre de Nice

 

        Mamac), où je rencontre et travaille avec Sophie Duez.

 

En 2005, je décide d'arrêter le conservatoire pour me consacrer à 100% à ma carrière de pianiste. Mes premiers contrats ont été de participer à des festivals comme:

 

               - Mars au Musée (Nice) en 2006

 

               - Equestria (Tarbes) en 2006

 

               - C'est pas classique (Nice) en 2006 à Acropolis

 

               - C'est pas classique (Nice) en 2007 à Accropolis

 

               - La Nuit du Cheval (Paris) en 2007.

 

Jusqu'à ce que je rencontre un manager Américain, avec qui je signe un contrat pour commencer, fin 2007, une série de concerts à Las Vegas aux USA.    

 

De retour en France, j'ai fait un concert pour la St Sylvestre, à l'hôpital des enfants à Toulouse, sur le piano de Claude Nougaro.

 

Au cours de l'année 2008: j'ai multiplié les concerts solistes dans des salles et des cathédrales telles que celles de Grace, Monaco, et autres... J'ai également participé au festival Mars au musée ainsi qu'au festival 'folies des Lacs' à Val de Blore ou j'ai notamment joué en duo avec Gilles Apap.

 

En 2010, je m'installe à Paris et rencontre Samuel Murez, chorégraphe à l'Opéra de Paris, avec qui je travaille quelques mois pour composer certaines musiques de ses spectacles. Puis je commence à me produire en concert dans la capitale et je participe à quelques festivals tels que Play-Me I'm Yours.

 

A présent je consacre tout mon temps et toute mon énergie à la composition et à me produire en concert pour faire découvrir mes créations.